Raimund Fleiter | Musicien & Compositeur

Information

Cet article a été écrit le 02 Juil 2012, dans la catégorie Concerts @fr.

Plaquette | Théâtre Christian Liger, Nîmes (21/10/2012)

Le Groupe FLO
Création en France : “Cantate pour Florent“

Samirah Al-Amrie | Chant

Arno Bovensmann | Chant

Ralf Bazzanella | Saxophone soprane et tenor

Freya Deiting (Duo Aciano) | Violon

Christian Bongert | Violoncelle

Sandra Wilhelms (Duo Aciano) | Guitare

Raimund Fleiter | Piano et compositions

Entourant le pianiste Raimund Fleiter, le nouveau septuor Le Groupe FLO présente son dernier programme pour la première fois en France, à Nîmes. Avec ses textes en français, le cœur du concert est un hommage à Florent, jeune Nîmois disparu il y a trois ans dans un tragique accident de montagne. A partir de ces textes écrits par ses proches et ses amis, comme expression de leur douleur et de leur amour pour lui, le Groupe FLO préserve le souvenir de Florent, de sa joie de vivre et de son désir effréné de liberté. Cette œuvre musicale est présentée sous la forme d‘une cantate qui développe une image sonore tout à la fois complexe et émotionnelle, nous entraînant bien au-delà de la motivation première.

Dans les années 90 le pianiste et compositeur Raimund Fleiter a influencé le milieu musical de toute sa région. Il lui a transmis de fortes impulsions pour une ouverture de la musique de jazz dans de nombreux domaines de création, aussi bien avec son septuor expérimental
“Bazar Bizarre“ qu‘avec son trio de jazz (musique de chambre contemporaine)
“Bazzanella Bongert Fleiter“, associant ainsi art plastique, musique concrète et musique lyrique. Mais avant tout, au travers de ses compositions, il est l‘un des artistes les plus novateurs de toute la Ruhr.

« Le Groupe FLO dont les musiciens viennent d’horizons très différents (musique de chambre, musique sacrée, jazz) s’est investi avec passion dans la création de la Cantate pour Florent. Leurs expériences diverses se fondent harmonieusement pour ce concert, chaque instrumentiste et chanteur n’abandonnant ni sa liberté d’expression ni son enthousiasme ». (Raimund Fleiter)

Samirah Al-Amrie | mezzo-soprano
Diplomée de l‘Académie Supérieure de Musique „Hanns Eisler“ de Berlin dans la section Chant, Jazz et Pop. Actuellement sur scène avec son programme „Miraloo“, un spectacle solo basé sur le „loop“.

Arno Bovensmann
Le ténor est sollicité comme soliste tant pour les opéras que pour les opérettes mais aussi pour la musique sacrée. Il a étudié dans la très renommée Folkwang-Hochschule de Essen (D).

Ralf Bazzanella
La liste de ses CD est longue. Le saxophoniste est l‘un des „Sidemen“ les plus demandés dans le milieu musical en Allemagne. Sa participation personnalise l‘élément du jazz dans la musique du Groupe FLO.

Freya Deiting
La violoniste compte en Allemagne parmi les musiciennes qui brillent dans le domaine de l‘improvisation. En 2006 elle a fondé avec Sandra Wilhelms le DUO ACIANO. Celui-ci enchante le public lors de ses nombreux concerts.

Sandra Wilhelms
La guitariste-concertiste de formation classique participe non seulement au DUO ACIANO mais aussi dans le DUO ELIANTO aux côtés de la violoncelliste Jelena Likusic et dans le „WORLD MUSIC QUARTET PARHELIA“.

Christian Bongert
Le violoncelliste est le spécialiste de la musique contemporaine au sein du groupe. Il enrichit l‘ensemble par son jeu subtil mais aussi par sa longue expérience dans de nombreux orchestres symphoniques et dans des formations de musique de chambre. Il est le soliste de tous les ensembles de musique de chambre de Raimund Fleiter.

Raimund Fleiter | pianiste et compositeur
Pour ce concert et pour la première fois il donne au chant une place privilégiée dans ses compositions. Les mises en musique de chants français ne sont pas les premières qui expriment son affinité avec la France. Ses oeuvres instrumentales comme “Cotentin“ et “Île“ sont ainsi des références à cet attachement.

 

Le Programme
L‘ensemble allemand reprend le thème “Regards vers l‘Allemagne“ du festival “Automne Musical de Nîmes 2012“. Il propose un concert d‘inspiration particulièrement française. A côté de l‘oeuvre centrale “Cantate pour Florent“ réservée à la seconde partie du concert, les musiciens présentent pour la première fois en France la mise en musique du texte en prose “Le Confiteor de l‘Artiste“ de Charles Baudelaire et la chanson “Rêver sur un air de jazz“. Raimund Fleiter et l‘auteur français François David ont écrit ensemble cette chanson il y a vingt ans. Avec “Pièce en forme de Habanera“ de Maurice Ravel et “Élégie“ de Jules Massenet, le Groupe FLO honore deux compositeurs français.

Première partie
“Rêver sur un air de jazz“ | Texte : François David – Composition: Raimund Fleiter
“Pièce en forme de Habanera“ | Maurice Ravel
“Tempus Fugit“ | Raimund Fleiter
“Le confiteor de l‘artiste“ | Charles Baudelaire – Raimund Fleiter
“Melancholie“ | Raimund Fleiter
“Élégie“ | Pierre Louys – Jules Massenet

Deuxième partie
“Cantate pour Florent“ | Raimund Fleiter

I. Tu voleras
Texte : Clémence Provost

Il était une fois… rien.
Dans une pluie de perles tu déroules ton secret.
Tu me le souffles à l‘oreille.
N‘oublie pas ce poème qui t‘offre des ailes.
Non, je ne triche pas, je ne te mens pas
Je t‘assure que c‘est vrai :
Tu voleras.

II. Dédale à Icare
d‘après Ovide (Les Métamorphoses)

Envolons-nous
Volons
Ce qu‘avant nous personne n‘a osé
Nous y arriverons
Nous volerons.

Plus haut, plus loin, de l‘air !  Du bleu !
Des ailes !  Des ailes !  Des ailes !

En chemin ne te laisse pas distraire
Tu voleras mais garde le milieu des airs
Trop bas, les vapeurs de l‘onde alourdiront tes ailes
Trop haut, elles brûleront par l‘ardeur du soleil

Plus haut, plus loin, de l‘air !  Du bleu !
Des ailes ! Des ailes ! Des ailes !

III. Mon bel amour, mon aventurier
Chloé Chancel

Mon bel amour, mon aventurier
Rien ne pouvait t‘arrêter.

Gravir les sommets pour contempler le monde
C‘était ta joie de vivre, ta source d‘énergie.
A la recherche des espaces purs
Nous avons partagé le bonheur et trouvé la liberté.

Nos chemins se sont rencontrés.
Avec toi, j‘ai découvert la passion des plaisirs simples
Notre bonheur s‘est épanoui
Et s‘est laissé bercer sur une note pure.

Dans mon rêve tu es entré
Jamais je n‘ai souhaité me réveiller.

Pour nous, le sort ou le destin ont décidé tout autrement.
Tu es parti
Je n‘ai pas de mots pour exprimer ma peine.

Mais jamais je n‘oublierai
Et je n‘oublierai rien.

Je t‘aime
Belle personne
Et je te rends hommage.

IV. Il fait froid
Damien Cros

Il fait froid, la musique tourne, le feu crépite, les pensées fusent,
rester sans rien, sans rien faire, écouter la musique, écouter le temps,
le crépitement.

Chienne de vie, on t‘emmerde, tu nous fais chier, tu nous fais aimer,
tu me fais espérer,
qui y croit, tu changes d‘avis, tu décides pour nous. On n‘y croit pas, on t‘insulte, on pleure, on grandit, on a peur, on ne sait plus, a-t-on déjà su,
doit-on savoir, doit-on comprendre ?

A côté tu es dans tous les regards que je croise, dans toutes les pensées…Tu me manques,
c‘est écrit devant moi, il te voit, il te sent, elle t‘aime, ses yeux sont perdus, tout le monde te cherche, ton énergie.

Je cherche un endroit où regarder, où te voir, les violons m‘accompagnent, c‘est vide et tout se perd, mes pensées se mêlent, le bruit augmente et m‘enivre, j‘ai envie de pleurer, ça se rapproche, j‘y arrive, ça farfouille et retourne dans ma tête, ça grince et papillonne, ton rire me glace, je souris, le temps s‘arrête, le doute m‘envahit, personne n‘est là, personne ne part, j‘hésite, bonne nuit, à demain, on sait, on est prêt ou presque, les yeux brillent, le sourire pointe, on hésite, tu es là.

V. La dispersion des cendres
Christine Ott

Dans la lenteur d‘une valse
Les pétales s‘éparpillent en pluie de tendresse.
Un instant, une seconde encore, en suspens,
Ils choisissent leur place, effleurent le rocher
Sur le gris de la pierre, une mosaique veloutée.

La brise qui se lève se joue de la légère parure.
Innocemment elle en désordonne les contours.
Dans le secret de son souffle, elle soulève et dérange les fragiles fragments
Qui se touchent et se séparent
Harmonie sans cesse bouleversée.

Le torrent s‘élance vers les cimes impérieuses.
L‘eau conjugue sa force à celle du vent violent
Entraînant dans leurs courants les blanches pierres précieuses.
Guidées par leurs semblables aux sommets les plus hauts
Elles s‘inventent un chemin pour une autre escalade
Et suspendent leur course auprès d‘autres cristaux.

VI. De Dédale sur  Minos
d‘après Ovide

La terre et les eaux peuvent bien nous être condamnées
Le ciel au moins nous est ouvert.
Quand Minos serait le maître de toutes choses
Il n‘est pas le maître de l‘air.

Plus haut, plus loin, de l‘air ! Du bleu !
Des ailes ! Des ailes ! Des ailes !

VII. 14 janvier
Tounes Thabet

Dites-leur
Que la saison de la colère gronde.

Dites-leur
Que le printemps est en avance.

Dites-leur
Que le jasmin a refleuri au coeur de janvier.

Dites-leur
Que les fragrances enfantent l‘espérance.

Dites-leur
Que nous ne sommes plus éclatés et seuls.

Dites-leur
Que sous le pavé bourgeonnent les étoiles.

Dites-leur
Que les déchirures, les blessures, sont semences d‘éclats de rire.

Dites-leur
Que nous avons enterré nos peurs avec nos morts.

Dites-leur
Que nos cris bravent leurs armes.

Dites-leur
Que nos larmes ne sont plus amères.

Dites-leur
Que nous avons déchiré nos muselières.

Dites-leur
Que nous avons poussé les murs de nos sables et déterré la lumière.

 

Les commentaires sont fermés.